Halte d’un jour. Copan Honduras à 14 Km de la frontière du Guatemala site MAYA très important ou les sculptures ne sont pas trop mal conservées, mais il reste beaucoup à restaurer faute de moyens. Un autre site à deux Km de Copan où habitèrent les nobles, dignitaires et le peuple avec leurs sépultures.
Au nord, après 20km de piste défoncée à travers la jungle se trouve une source thermale d'eau chaude qui dispense ses biens faits aux touristes suffisamment courageux, parvenus à bord de camionnettes sans aucun confort dans une chaleur lourde et pleine de poussière. La jonction des eaux froides et eaux.
Les paysans cultivent dans la montagne du maïs et du café sur des terrains en pentes incroyables, la vie y est très dure et pauvre. Halte deux jours, puis départ pour le lac Yogoa plus au nord, aucun intérêt et halte pour passer la nuit. Le lendemain nous prenons la direction de TEGUCIGALPA, capitale du pays, peu plaisante en dehors du centre ville où il y règne une vie très animée et grouillante.
Prochain arrêt à Choluteca avant la frontière du Nicaragua dans le nord du Honduras. L'élevage des boeufs et chevaux est très important avec beaucoup de pâturages très verts, les déplacements se font à cheval, à vélo, à pied, peu de voitures et surtout beaucoup de cars très colorés. Sur le bord des routes les cantonniers sont très nombreux et le débroussaillage se fait à la machette uniquement, dur, dur. (Ce qui est courant dans tous les pays du centre Amérique sauf le Costa Rica qui est le plus riche). Dans beaucoup d'habitations se fait toujours la cuisine avec du bois, sans eau courante potable et bonjour pour les corvées journalières de toute la famille.